La marmotte des Alpes

La marmotte, un gros rongeur

Son apparence

La marmotte fait partie de la même famille que l’écureuil. C’est un gros rongeur qui vit dans les alpages, en zone montagneuse. La marmotte mesure généralement un peu plus de 50 cm de long et a une apparence assez massive avec un pelage gris-brun.
Cet animal creuse des terriers et possède donc des vibrisses (grosses moustaches) pour mieux se repérer dans les tunnels. Mais il a également une excellente vue avec un champ de vision très large, et une très bonne ouïe.

Son alimentation

La marmotte se nourrit essentiellement de végétaux. Elle apprécie particulièrement les graminées et les fleurs des Alpes au moment de la floraison. Elle aime les fruits, les baies… Mais elle peut aussi consommer de petits invertébrés et des insectes. Elle mange en position assise et se serre de ses pattes avant, exactement comme l’écureuil.

Le choix du territoire

La marmotte choisit son territoire en fonction de l’exposition au soleil. Elle aime se chauffer au soleil, elle cherche donc des pentes orientées vers le sud. Il faut aussi qu’elle puisse surveiller facilement et ne pas se faire surprendre : elle choisit donc de grandes plaines, des clairières bien dégagées pour voir loin à l’horizon, avec un sol meuble et facile à creuser. Les terriers comprennent plusieurs trous d’entrées et de nombreuses galeries. Les marmottes se créent un terrier d’été, et un terrier d’hiver creusé plus bas que celui d’été et qui ne sert que pour la période d’hibernation.

Une vie en communauté

La marmotte est un animal très sociable qui vit en petits groupes d’une dizaine d’individus. Les petits marmottons naissent à partir du mois de juin et sortent pour la 1e fois de leur terrier 1 à 2 mois plus tard. Ils ne deviendront adultes qu’à l’âge de 3 ans.
C’est un animal curieux et joueur. On peut facilement les voir s’amuser : s’attraper, se faire tomber, se bagarrer.
Le reste de la journée, la marmotte se repose et se chauffe au soleil, allongée sur un gros rocher plat.
Son attention ne faiblit pas pour autant. La marmotte doit sans cesse surveiller les environs pour ne pas se faire surprendre par un prédateur (un aigle ou un renard par exemple). Lorsqu’elle repère un danger, la marmotte siffle pour prévenir les autres membres du groupe et tous vont se réfugier dans leur terrier.

L’hibernation

Lorsque la nourriture se fait plus rare et que les températures commencent à chuter vers le mois d’octobre, la marmotte se réfugie dans son terrier en famille et passe tout l’hiver en hibernation. Le mâle passe en dernier et ferme derrière lui en bouchant l’entrée avec de la terre. Tout l’organisme de l’animal se met alors au ralenti pour économiser au maximum son énergie et survivre jusqu’à l’arrivée du printemps.  L’expression « dormir comme une marmotte » vient de cette particularité.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s