Le hérisson

Le hérisson vit dans les prés, les parcs, les jardins ou en lisière de forêt. Il apprécie les territoires comprenant haies, buissons et autres broussailles. C’est le seul mammifère d’Europe dont le dos est couvert de piquants.

Comportement général du hérisson

Son alimentation

Le hérisson a une très mauvaise vue mais un odorat et une ouïe très développés. Il se nourrit principalement d’insectes, de limaces et escargots mais il peut aussi manger des baies, des fruits, et des œufs ou oisillons tombés de leur nid. Il cherche sa nourriture la nuit et dort pendant la journée. Quand il mange, le hérisson fait beaucoup de bruit : il grogne et mastique très fort. L’hiver, lorsqu’il n’a plus de source de nourriture, le hérisson doit hiberner pour pouvoir survivre.

Sa technique de défense

Lorsqu’il se sent en danger, le hérisson se met en boule en rentrant sa tête et ses pattes contre son ventre et dresse ses piquants. Les piquants se hérissent grâce à de petits muscles situés à leur extrémité sous la peau de l’animal. Ils sont creux et légers, ce qui les rends presque incassables et indéformables. Le hérisson adulte possède entre 5000 et 7500 piquants qui se renouvellent tous les 18 mois environ.

L’hibernation

Un nid chaud et douillet

Pour être au chaud et en sécurité pendant sa période d’hibernation, le hérisson s’installe dans un nid. Il cherche un trou au pied d’un arbre ou dans des ronces qu’il tapisse de feuilles et d’herbes pour le rendre plus douillet et étanche. S’il ne trouve pas d’abri naturel, le hérisson peut creuser lui-même son terrier.

L’organisme au ralenti

Pendant son hibernation, le hérisson va ralentir son rythme cardiaque et sa respiration, et sa température corporelle va chuter de 20-30°C, ce qui lui permet de dépenser un minimum d’énergie. Il va néanmoins perdre environ 2 grammes par jour. Il doit donc prendre suffisamment de poids pendant l’été pour survivre tout l’hiver.

Les réveils

Pendant cette période d’hibernation, le hérisson va quand même se réveiller régulièrement, en général une fois par semaine pour que sa température corporelle ne chute pas trop. Lors de ces réveils, le corps du hérisson va se réchauffer et reprendre un rythme cardiaque proche de la normal. Son corps va alors brûler beaucoup de calories. Le hérisson doit donc trouver le bon équilibre entre sommeil et réveil pour que son corps ne tombe pas en hypothermie, mais pour ne pas dépenser trop d’énergie non plus, ce qui lui serait également fatal. Car s’il ne lui reste plus assez de graisse de réserve, le hérisson va devoir sortir du nid en plein hiver et chercher de la nourriture pour ne pas mourir, bien qu’il soit peu probable qu’il en trouve à cette période de l’année.

Un abri pour les hérissons

Les menaces qui guettent le hérisson

Le hérisson est un animal protégé par la loi depuis 1981 car les dangers qui le menacent sont très nombreux. Les plus meurtriers sont les pesticides, la circulation routière, les bassins et piscines des jardins dans lesquels le hérisson peut se noyer, les outils de jardinage (tondeuse, débroussailleuse), sans oublier tous ses prédateurs naturels comme le renard, le chien ou le blaireau.
Un hérisson peut vivre entre 7 et 10 ans, mais son espérance de vie actuelle n’est que de 2 ans environ à cause de tous ces facteurs. Pour l’aider à survivre, on peut lui fournir un abri et le placer dans un endroit calme du jardin et à l’abri du vent. Le hérisson doit être le seul à pouvoir y entrer et doit impérativement pouvoir en sortir librement et sans danger.

Accueillir un hérisson dans son jardin

On trouve des abris en vente dans les animaleries, mais ils sont peu adaptés et les meilleurs abris sont encore ceux que l’on fabrique soi-même. Si vous n’êtes pas bricoleur, il suffit de poser près d’une haie 4 parpaings directement sur le sol et disposés en carré (tout en laissant une ouverture pour l’entrée). Tapissez le fond de feuilles mortes et posez une planche en guise de toit recouverte d’une bâche pour que le nid reste étanche en cas de pluie. Il ne vous reste plus qu’à inviter le hérisson en disposant de la nourriture (pâtée pour chat par exemple) et un peu d’eau près de l’entrée de l’abri. Pour plus d’explications concernant la fabrication d’un abri et la protection du hérisson en général, rendez-vous sur le site Le Hameau des Hérissons.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s