La coccinelle

La coccinelle est surnommée Bête à bon dieu car, selon une légende du Moyen-Âge, elle porterait bonheur. La coccinelle est aussi souvent considérée comme annonciatrice de beau temps. C’est un des insectes les plus appréciés, et est souvent utilisé dans les cultures et jardins comme insecticide naturel.

Ses ailes

Les ailes de la coccinelle sont protégées par des élytres : ce sont les ailes antérieures dures, souvent de couleur rouge et tachetées de points noirs, qui recouvrent les ailes postérieures servant à voler. Pendant le vol, les élytres sont simplement relevés afin de permettre le battement des ailes et offrent ainsi plus de stabilité. Les élytres ont aussi un rôle de carapace qui protège la coccinelle contre les attaques des autres insectes.

Contrairement à la croyance populaire, le nombre de points d’une coccinelle n’a aucun rapport avec son âge mais dépend uniquement de l’espèce ou sous-espèce à laquelle elle appartient.

Plusieurs stades d’évolution

La coccinelle a une espérance de vie d’environ 2 ans et son développement se fait en 4 étapes : œuf, larve, nymphe et adulte.
Les mâles et femelles s’accouplent au printemps. La femelle peut pondre jusqu’à 400 œufs qu’elle dépose sur une feuille couverte de pucerons.
Les larves naissent au bout de 3 à 7 jours et commencent immédiatement à dévorer les pucerons. Elles pourront en manger jusqu’à 9000 pendant les 3 semaines de leur développement.
Ensuite, elles se transforment en nymphes en se fixant sur une feuille à l’aide de quelques fils de soie. Elles resteront ainsi recroquevillées et immobiles pendant une semaine jusqu’à devenir des adultes.
Lorsque la coccinelle adulte se libère de son enveloppe, elle est de couleur jaune et devient rouge avec des points noirs après plusieurs heures.

Un insecte bien utile

La coccinelle étant capable de manger plusieurs dizaines de pucerons et cochenilles par jour, elle est une alliée privilégiée des jardiniers et agriculteurs. Elle joue le rôle d’insecticide naturelle, en remplacement des pesticides, puisqu’elle élimine les autres insectes sans abîmer les plantes. La coccinelle est donc une aide précieuse dans les cultures biologiques respectueuses de l’environnement, au point qu’on en trouve en vente sous forme de larves dans les magasins spécialisés en jardinerie.

3 réflexions sur “La coccinelle

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s