Le sanglier

Le sanglier est un mammifère vivant dans les forêts d’Europe depuis l’âge de pierre. Omnivore, il dévore toutes sortes d’aliments : glands, fruits, racines, mais aussi vers, rongeurs et charognes.

Ses défenses

Mâles et femelles ont des défenses inférieures recourbées vers le haut. Ce sont des canines hypertrophiées qui sortent de la bouche. Les mâles ont en plus des défenses supérieures beaucoup plus grosses qui peuvent atteindre 30 centimètres de long.
Les défenses supérieures et inférieures se frottent les unes contre les autres, ce qui entretient leurs bords coupants. Ce sont des armes mortelles utilisées contre les individus menaçants que le sanglier n’hésitera pas à charger. Les sangliers mâles se battent aussi entre eux. La peau de leur cou et de leur poitrine est très épaisse et servent de bouclier pour protéger les organes vitaux en cas de combat violent.

La naissance des petits

Les marcassins naissent dans un vaste nid, que l’on appelle chaudron, 16 semaines après l’accouplement qui peut avoir lieu en septembre ou en mars. Le chaudron, généralement situé dans une faible dépression du sol, est fait de rameaux feuillés et de feuilles mortes. La portée est composée de 3 à 10 marcassins. Les petits restent dans leur nid natal pendant une semaine puis accompagnent leur mère quand elle va fourrager. Les marcassins et la laie rejoignent alors leur groupe social pour vivre en harde. Les marcassins acquièrent rapidement de l’indépendance et sont sevrés vers l’âge de 3 ou 4 mois. A l’état sauvage, un sanglier vit une dizaine d’années.

L’alimentation du sanglier

Les sangliers sont surtout actifs au crépuscule et à l’aube, périodes de la journée pendant lesquelles ils vont chercher de quoi se nourrir. Ils ont une vue médiocre mais leur ouïe, leur odorat et leur goût sont excellents. Ils se servent de leur groin hypersensible pour trouver la nourriture enfouie dans le sol. Lorsque le sanglier a trouvé de quoi manger, il creuse le sol à l’aide de ses sabots et laissent de profonds sillons. Tout en vermillant, il pousse des grognements et grommellements pour signaler aux autres où il se trouve.

Ses autres caractéristiques

L’odorat joue un rôle important dans la vie social des sangliers. Les marques odoriférantes leur permettent de se signaler les uns aux autres et de délimiter les territoires. La salive des sangliers mâles contient une substance chimique qui leur donne une haleine particulièrement forte et rend les femelles plus réceptives en période de rut.
Ils n’ont pas d’autres prédateurs que les humains, ils peuvent donc dormir paisiblement et chaque harde reste en général sur le même territoire d’une année sur l’autre. Mais lorsqu’ils sont dérangés par un chasseur, ils peuvent parcourir jusqu’à 30 kilomètres avant de s’établir sur un nouveau domaine.

Une réflexion sur “Le sanglier

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s