Le ragondin

Le ragondin est un gros rongeur originaire d’Amérique du Sud. Il a été introduit en Europe, comme dans d’autres parties du globe, pour le commerce de sa fourrure au XIXe siècle. Lorsque l’exploitation des fourrures a pris fin, les animaux ont été relâchés en masse dans la nature. Sans prédateurs naturels sur leurs nouveaux territoires, ils se sont adaptés et multipliés au point de devenir aujourd’hui une espèce nuisible.

Comment le reconnaître ?

Le ragondin mesure entre 40 et 60 cm et a une épaisse fourrure gris-brun imperméable. Il est reconnaissable à ses 4 grandes incisives oranges, tirant sur le rouge. Contrairement au rat musqué qui est plus petit et a une queue plutôt ovale, le ragondin se reconnaît à sa fine queue ronde d’une longueur d’environ 25 à 40 cm. On le distingue aussi facilement du castor qui, lui, a une queue plate.
Les pattes postérieures du ragondin sont palmées sur 4 doigts alors que le 5e est indépendant, et ses pattes avant ont de longues griffes qui lui servent à creuser des terriers.

Son mode de vie

Le ragondin se trouve dans les milieux aquatiques, essentiellement dans les eaux stagnantes des marais, étangs ou lacs. Il peut également vivre dans les rivières et fleuves à faible courant. Il creuse dans les berges des terriers longs de 6 à 7 m avec plusieurs entrées, dont une située sous la surface de l’eau.
Le ragondin est un mammifère plutôt nocturne mais il peut être très actif aussi pendant la journée. Il se déplace principalement en nageant et se nourrit de plantes, de racines, ou d’écorces de jeunes arbres. L’alimentation du ragondin se fait en 2 phases : il mange une première fois les aliments, puis absorbe les déjections appelées « caecotrophes » pour les digérer de nouveaux. Cette double digestion, la caecotrophie, permet au ragondin d’absorber un maximum de nutriments et vitamines contenu dans ses aliments.

Reproduction

Les femelles peuvent avoir 2 à 3 portées par an, chacune composée d’environ 5 petits. La gestation dure plus ou moins 130 jours et les petits sont ensuite allaités pendant 8 semaines avant d’être totalement indépendants. Les tétines de la mère sont situées sur ses flancs (et non sur le ventre contrairement aux autres mammifères), ce qui lui permet de nager même quand les petits sont en train de téter.

Les nuisances du ragondin

Etant une espèce introduite par la main de l’Homme, le ragondin n’a aucun prédateur naturel en France, contrairement à son habitat d’origine en Amérique du Sud où il est chassé par les caïmans et les jaguars. La population de ragondins peut donc s’accroître très vite et le mode de vie de ces animaux provoque souvent de graves dégâts sur les berges où ils sont installés et dans les cultures alentours. C’est pourquoi le ragondin est considéré en France, comme dans d’autres régions où il a été importé, comme espèce nuisible et envahissante.

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s